Accueil du site > Actualités > Billets pour un avenir incertain (Denis Lensel) > Monsieur Valls superministre de la Police et de la Justice et agent (...)

Imprimer cette page

Monsieur Valls superministre de la Police et de la Justice et agent publicitaire de Dieudonné…

par Denis Lensel

mardi 31 décembre 2013


Saisi par son ambition démesurée, le ministre de la Police Manuel Valls veut-il devenir en même temps vice-ministre de la Justice, quitte à marcher sur les plates-bandes de sa vénérable collègue Christiane Taubira ? C’est ce que se demandent, perplexes, de nombreux juristes, au vu et au su de ses déclarations tonitruantes annonçant sa volonté d’interdire le spectacle innommable et grotesque de l’infortuné Dieudonné, devenu expert en provocations tous azimuts. Cet ancien artiste de variétés est passé de l’extrémisme de gauche à l’extrémisme de droite allié à un islamisme de bazar et à un antisémitisme de caniveau : ses prestations sont tombées dans la vulgarité la plus basse avec le geste obscène de la « quenelle », ce qui ne mérite en soi qu’une réprobation morale. Et ses propos racistes lui ont déjà valu des condamnations des tribunaux, ce qui, jusqu’à plus ample informé, relève de la Justice et non pas de la Police, à moins que la France ne soit tombée dans un régime despotique aux relents totalitaires… Il y aurait là de quoi faire se retourner dans leur tombe les théoriciens de la séparation des pouvoirs comme Montesquieu.

Donc, si M. Valls persistait dans sa vertueuse intention d’interdire exclusivement un spectacle à la fois partisan, abject et idiot, et ainsi d’institutionnaliser le délit d’opinion et de créer un délit d’idiotie, il resterait à lui souhaiter bien du plaisir pour sa carrière future. Mais il y aurait aussi peut-être des questions à se poser pour l’avenir du droit en matière de spectacles publics… sous l’ombre portée d’une volonté de répression politique, que des magistrats qualifient déjà d’« engrenage dangereux »…

En revanche, quant à l’artiste à la dérive susnommé Dieudonné, il ne lui resterait qu’une chose à faire : écrire une lettre de remerciement à son nouvel impresario bénévole, le superministre Valls, pour la publicité gratuite qu’il vient de lui faire à l’échelle nationale, avec l’appui du Président Hollande, à la veille des fêtes du Nouvel An. Car une seule inquiétude demeure : que le zèle « républicain » passablement maladroit de M. Valls soit particulièrement contreproductif, comme le montre déjà la « solidarité » mal placée mais tapageuse d’un autre pratiquant du nouveau culte de la « quenelle », le footballeur Anelka, à son tour pris à parti par sa gouvernante, ministre des Sports soucieuse de matchs « politiquement corrects ».

Verra-t-on servir des quenelles au menu des réveillons des rebelles débiles de ce début d’année 2014 ? Le niveau de la bêtise générale ayant augmenté, la sauce ne manquerait pas…

1 Message

  • 2 janvier 16:11, par DAGUET Dominique

    Excellente réponse de l’excellent Denis Lensel, humoriste de talent entre autres qualités.
    Je voudrais ajouter à son article : les bouffonneries de Dieudonné se donnent-elles sur l’espace public ou en salle fermée, accessible seulement une fois exprimé son désir d’y entrer en versant une obole plus ou moins significative ?

    Il me semble qu’une salle de spectacle est un lieu privé, dont le propriétaire est connu, certes lieu commercial mais bénéficiant d’une patente ou d’une autorisation. Je crains que Monsieur le Ministre de toutes les Polices de France ne se soit fourvoyé dans une impasse juridique... A moins de ressusciter la censure universelle, ce qui est un des attributs des totalitarismes...

    Dominique Daguet

    Répondre à ce message

Répondre à cet article